LOADING

Type to search

Cameroun: Roméo Dika en colère contre Paul Biya

Politic's

Cameroun: Roméo Dika en colère contre Paul Biya

ActuCameroun 19 décembre 2018
Share

19 Déc 2018

L’artiste connu pour être un fervent militant du RDPC au pouvoir reproche au président de la République de ne l’avoir pas nommé.

C’est ce qu’on appelle un coup de sang. Il vient en plus de là où on ne l’attendait pas. Il vient de Roméo Dika, artiste de renom affilié à la chapelle politique RDPC (le parti au pouvoir). L’homme s’en est pris ouvertement à Paul Biya au cours d’un programme diffusé sur Amplitude Fm à la fin de la semaine passée.

« Pendant 36 ans, ça été la même chanson, ça été la même chose car quand tu t’appelles le fils de Jean Dika Epaka ou Ébodé “machin” ou Olinga : tu n’as pas de récompenses, tu n’as droit à rien !!! », a-t-il réagi en guise de commentaire des dernières nominations effectuées par le chef de l’Etat camerounais.

Le producteur et expert en droits d’auteur a poursuivi en ces termes : « Moi à mon âge, 55 ans, on ne peut plus me faire accepter certaines choses, je ne peux plus supporter ca, j’étais un artiste-musicien connu, mais j’ai sacrifié ma carrière pour être au service des gens »

Roméo Dika reproche à Paul Biya le fait de nommer souvent des personnalités à la moralité douteuse pendant que des aspirants plus honnêtes rongent leur frein dans l’attente d’une hypothétique attention du chef. Ce qui a le don de décourager l’éditeur de musiques.

« Mais on ne peut pas accepter ce genre de choses. C’est-à-dire que le président lui-même soit le roi de l’arbitraire. Que le président lui-même nomme des voleurs pour contrôler notre argent; que la personne a volé que le président nomme ces mêmes personnes et qu’on vienne toujours tenir des discours ici pour dire « non, nous devions mettre nos familles en jeu pour soutenir une politique qui ne nous apportera jamais rien. Moi je dis elle ne nous apportera rien et je ne suis plus là ».

Le producteur en regrette presque d’avoir voté pour Paul Biya. « Je pensais que le 7 octobre 2018 quand je m’engageais, je m’engageais pour quelqu’un qui nous tenait un discours nouveau et qui veillera à ce que son discours soit quand même transformé, qu’on sente quand même une certaine cohésion dans son discours ».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *