LOADING

Type to search

Gouvernance : les bons de caisse dématérialisés

Business

Gouvernance : les bons de caisse dématérialisés

ActuCameroun 22 octobre 2019
Share

L’opération vise à intensifier la lutte contre la fraude dans la solde des agents publics et des fonctionnaires.

DANS LE CADRE de la poursuite des actions d’assainissement du fichier solde et des pensions de l’État, le ministre des Finances Louis Paul Motaze a lancé la mise en œuvre dès- ce mois d’octobre, de la réforme relative à la dématérialisation des bons de caisse. D’après les explications du ministre des Finances, cette réforme a trait au remplacement des titres de paiement physiques actuellement utilisés dans la paie des salaires inférieurs à 100000 FCFA par des titres électroniques, d’une’ part, et à la lutte contre la fraude des agents publics et des fonctionnaires.

«Il s’agit d’une démarche visant à la fois à simplifier les procédures de paiement de la solde des agents publics et à réduire considérablement les fraudes», précise Louis Paul Motaze.

Cette directive du grand argentier est la suite logique de l’opération de comptage physique du personnel de l’État (Coppe) engagée en avril 2018 et qui a permis d’extirper du fichier solde de l’Etat plus de 10000 agents publics fictifs pour une économie budgétaire annuelle d’environ 30 milliards de FCFA.

Pour ce qui est de la conduite de l’opération en cours, les agents publics actifs et pensionnés sont invités à se rapprocher des différents postes comptables assignataires notamment les trésoreries générales, recettes des finances ou perceptions munis de deux demi cartes photos, format visa, sur lesquelles seront portés au verso, leur nom et prénom, numéro matricule et numéro de téléphone. «Au moment des opérations matérielles de perception de leur solde, ils devront remplir des fiches sur lesquelles ils apposeront des spécimens de signature ainsi que leurs empreintes digitales», précise le ministre des Finances dans son communiqué.

Par ailleurs, le ministre des Finances convie les agents publics actifs et pensionnés dont les salaires mensuels sont supérieurs ou égaux à 100 000 FCFA à bien vouloir procéder à l’ouverture des comptes dans les établissements de crédits et établissement de microfinances agréés de leur choix avant le 31 décembre 2019. Faute de quoi, leurs salaires seront purement et simplement suspendus.

Articles liés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *