Enseignement de base: 3000 instituteurs recrutés

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Cette annonce a été faite par le ministre de l’Education de base lors d’un point de presse le 27 Mai à Yaoundé pour communiquer tous les détails concernant cette opération.

Le gouvernement camerounais vient de mettre à disposition 3000 instituteurs contractuels diplômés du Capiem au titre de l’année 2019. Cette opération vise à palier au déficit sans cesse croissant des enseignants dans les écoles primaires et maternelles.

Selon le Ministre de l’enseignement de base, Laurent Serge Etoundi Ngoa, cette opération vise à combler le vide souvent constaté dans les établissements d’enseignement primaire et maternelle. « ce recrutement vise à corriger ce qui apparaît depuis quelques années comme un fléau à la gestion de nos ressources humaines dans le corps de l’enseignement de base. La première phase de cette opération a pour objectif de réduire de manière efficiente ce déficit. Pour la stabilisation des effectifs, nous mettons en service 2 000 candidats répondant au critère de l’âge fixé à 40 ans en descendant, les diplômes les plus anciens et d’expériences. A partir de l’objectif de stabilisation des ressources humaines, il est prévu 200 enseignants natifs de chaque région. Les 1 000 autres instituteurs ont été sélectionnés au prorata des besoins », a-t-il indiqué, lors de ce point de presse donné dans son département ministériel.

Le ministre a tenu à dresser devant les hommes de media presents à cette rencontre le bilan sur écoles publiques au Cameroun. Il en ressort donc que, le pays compte à ce jour 16 915 écoles publiques, 535 ont des effectifs compris entre 80 et 99 élèves avec moins de trois enseignants payés par l’Etat, ce qui rend le bilan à 10 269 écoles nécessiteuses.

En première place en terme de besoin en instituteurs, figure la région du Centre qui compte à elle seule 1 833 écoles nécessiteuses, suivie de l’Ex-trême-Nord (1281), de l’Ouest (1281), du Nord-Ouest (1157).

Dans la plupart des écoles primaires publiques on retrouve un maître payé par l’Etat par école, cette opération se révèle être une solution idoine. Sur les 3 000 recrues, 1760 sont des femmes et 1240 des hommes, soit 60% de femmes et 40% d’hommes. La liste des nouvelles recrues seront disponibles dans toutes les délégations régionales du pays.

Ce recrutement est issu du Programme d’appui à la réforme de l’Education au Cameroun qui vise l’enrôlement de 12 000 instituteurs contractuels de l’enseignement maternel et primaire dans un délai de quatre ans. Ledit programme est financé par la Banque mondiale.

Onecameroun.com

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus