Le cameroun brave la poliomyélite

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Depuis plusieurs années, aucun cas de poliomyélite n’a été déclaré dans le pays.

Le Cameroun vient d’obtenir la certification de pays libre de la poliomyélite le 18 juin dernier par l’Oms au même titre que d’autres pays africains à l’instar du Nigéria. Depuis 1988 , le de Paul Biya mène une lutte acharnée contre cette maladie. C’est donc un ouf de soulagement que les équipes en charge de la lutte contre ce fléau peuvent pousser après 32 ans de combat.

Le Cameroun est « libre de la circulation du poliovirus sauvage (PVS) » a déclaré, lors de sa 25ème réunion ordinaire tenue en vidéoconférence du 15 au 18 juin, la Commission Régionale de Certification pour l’Afrique (CRCA-structure indépendante placée sous tutelle l’OMS), seul organe mandaté à certifier la région africaine indemne de poliomyélite.

« N’ayant détecté aucun cas de poliovirus sauvage depuis plus de cinq ans, le Cameroun a démontré avec succès la performance de son système de surveillance épidémiologique, illustré les indicateurs majeurs au dessus des standards requis pour la polio », a indiqué le Bureau de l’OMS au Cameroun dans un communiqué.

Pour y arriver, le gouvernement a mis en place des campagnes de vaccination, élaborer un plan d’interruption de la circulation du poliovirus, et bien d’autres mesures. C’est ainsi que depuis août 2014, le pays n’a plus enregistré de cas de poliomyélite.

Cette nouvelle  a donc été acceuillie par le gouvernement camerounais comme une victoire.

«Je suis particulièrement heureux de vous annoncer que le Cameroun vient d’être certifié pays polio-free », a écrit jeudi sur son compte Twitter, le ministre camerounais de la Santé publique, Manadoua Malachie.

Pour préserver cet acquis, l’OMS recommande au Cameroun de maintenir des niveaux élevés de surveillance épidémiologique et de vaccination y compris dans les zones d’insécurité et difficiles d’accès.

L’organisation invite le pays à poursuivre la recherche et la riposte aux éventuels cas de poliovirus circulants ou d’importation, dont la menace demeure.

Rappelons que, la poliomyélite, qui peut être prévenue par un vaccin, est une maladie infectieuse causée par un virus qui envahit le système nerveux et qui peut engendrer des paralysies irréversibles en quelques heures. Elle touche surtout les enfants en bas âge. Raison pour laquelle seuls les enfants de zéro à cinq ans peuvent bénéficier du vaccin.

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus