Le hacker du compte Facebook d’Elecam passe outre les menaces et le pirate à nouveau

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le compte Facebook  de l’organe en charge des élections au Cameroun a à nouveau été piraté hier 24 juin aux environs  de 23h.

L’image est la même que celle de la veille, Maurice Kamto le poing levé avec en fond le drapeau du Cameroun. On peut toujours voir le même message écrit en anglais « la vérité doit prévaloir, c’est juste une question de temps ». 

Cette information avait pourtant été effacée  le matin et une communication a été faite ce même 23 Juin, par Elecam pour indiquer que le contenu apparu sur son compte Facebook « sont des informations mensongères qui vont à l’encontre de l’éthique et des missions d’Elecam ».

Elecam croit savoir qu’il s’agit « d’un groupe d’individus mal intentionnés ». Elecam a condamné et qualifié de « très grave cet acte », tout en promettant que des dispositions seraient prises pour que ce genre d’incident n’arrive plus à l’avenir, mais plus encore traquer et idenfier les auteurs de ce crime.  » Les dispositions ont d’ores et déjà été prises par les instances compétentes pour une reprise en main de sa page Facebook d’une part, et d’autre part pour traquer, identifier et mettre hors d’Etat de nuire lesdits délinquants cybernétiques ». A déclaré Enow Abrams Egbe, président du conseil électoral.

Sauf que ce dernier a prêché dans le désert,  car moins de 24h plus tard le compte est à nouveau piraté. Ce qui voudrait dire que ces hackeurs n’ont pas peur des menaces,  ce qui voudrait aussi dire que l’instance en charge des élections au Cameroun n’a pas vraiment protégé son compte, pour qu’il soit inaccessible aux pirates.

Onecameroun.com

 

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus