33è anniversaire de la mort de Thomas Sankara : Le dossier de son assassinat renvoyé devant un tribunal militaire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

33 ans après son assassinat, le dossier judiciaire de Thomas Sankara évolue à pas de torture. A l’occasion de la célébration des 33 ans de sa disparition, un avocat de la famille du père de la révolution burkinabé a indiqué que le dossier a été transmis à la justice militaire.

« Le juge d’instruction en charge du dossier a rendu son ordonnance de renvoi devant la chambre de contrôle du tribunal militaire de Ouagadougou, qui a été notifiée aux avocats des différentes parties“, a expliqué dans un communiqué Me Bénéwendé Sankara, l’un des avocats de la famille Sankara, à l’occasion du 33è anniversaire de sa mort.

Selon l’avocat, cette ordonnance de renvoi permet d’affirmer que suffisamment d’éléments ont été réunis pour permettre la tenue prochaine d’un procès (…) sur les événements tragiques du 15 octobre 1987. Figure de la révolution burkinabé, Thomas Sankara, anti-impérialiste a été tué suite à un coup d’Etat qui porta au pouvoir son frère d’arme, Blaise Compaoré en 1978.

Ce dernier resta au pouvoir jusqu’en 2014 avant d’être chassé par la révolte populaire. Réfugié à Abidjan où il a obtenu la nationalité ivoirienne, Compaoré est sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la justice burkinabé le 7 mars 2016.

En 2017 lors d’une visite au Burkina, le président français Emmanuel Macron avait promis que tous les documents français concernant l’assassinat de Sankara seraient « déclassifiés ». Selon les avocats de la famille Sankara, « un important lot de ces documents ont été transmis à la justice burkinabè », qui n’en a pas communiqué leur contenu.

Source : Actu Cameroun

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus