Sport-Samuel Eto’o : « Le plus important pour moi est d’aider le football camerounais… je n’ai pas pour ambition de devenir président de la CAF ou la FECAFOOT »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

L’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun s’exprimait ainsi au micro de nos confrères de de la télévision sénégalaise RTS1.

La proximité de Samuel Eto’o avec les responsables du football camerounais et même africain a toujours nourri de nombreuses théories parfois farfelues. Même s’il s’en est toujours défendu, au Cameroun on est convaincu que c’est lui qui, dans l’ombre, dirige la Fédération camerounaise de Football et non pas Seidou Mbombo Njoya qui ne serait qu’un homme aux ordres du quadruple ballon d’or africain. Dernièrement, il s’est rapproché du président sortant de la Confédération Africaine de Football, Ahmad Ahmad, qui l’a désigné comme son conseiller au même titre que son homologue ivoirien Didier Drogba.

Cependant, contrairement à son rival mais ami dans la vie, qui a officiellement déposé sa candidature pour la présidence de la Fédération ivoirienne de Football, Samuel Eto’o continue de nier toutes les hautes ambitions qu’on lui prête. Mercredi dernier sur le plateau de l’office de radiodiffusion sénégalais RTS1, où il avait été invité pour parler du lancement officiel de la startup sénégalaise Bag’o, dont il est l’ambassadeur, le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations a une nouvelle affirmé qu’il n’avait nullement l’intention de devenir président de la Fédération Camerounaise de Football encore moins de la Confédération Africaine de Football. Le plus important pour lui semble être ses études qu’il a reprises depuis l’annonce de la fin de sa carrière de footballeur en septembre 2019.

«Le plus important pour moi est d’aider le football camerounais et le football africain en général à progresser. Je n’ai pas l’ambition de devenir président de la Fédération Camerounaise de Football ou de la CAF. J’ai repris mes études. Parce que quand j’étais joueur, je n’avais pas la possibilité de faire des études. Je me suis fait comme promesse de continuer mes études, d’avoir mes diplômes et d’être prêt pour cette nouvelle vie. Après, je ne sais pas ce que Dieu me réserve, mais le plus difficile, c’est d’être prêt et on verra à ce moment-là», a-t-il déclaré.

Source : Cameroon-info.net

 

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus