Politique : La présidente des femmes du MRC placée en détention à la prison de Yaoundé-Kondengui

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Mispa Awasum s’est vu décerner un mandat de détention provisoire pour une durée renouvelable de six mois, par un juge d’instruction du Tribunal Militaire de Yaoundé.

Mispa Awasum va passer cette nuit du 23 novembre 2020 à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui. La présidente de l’organisation des femmes du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) a été placée en détention provisoire à la principale maison d’arrêt de la capitale camerounaise pour une période renouvelable de six mois.

Elle été inculpée en fin de soirée de ce lundi par le juge d’instruction du Tribunal Militaire de YaoundéAntoine Fackwi, pour «complicité de révolution et rébellion».

La femme âgée de la trentaine et près d’une cinquantaine d’autres militantes du MRC ont en effet été interpellées par la police le samedi 21 novembre 2020 à Yaoundé. Elles effectuaient une marche pacifique de protestation en direction du domicile de Maurice Kamto. L’opposant et leader de leur parti, assigné à résidence depuis les marches du 22 septembre dernier.

Elles dénonçaient ce qu’elles considèrent comme une «séquestration injustifiée» du principal opposant à Paul Biya, ainsi que la mise en détention de plusieurs dizaines de leurs camarades.

Elles ont été appréhendées et conduites vers plusieurs unités de police de la ville. Cameroon-Info.Net a appris que d’autres femmes ayant participé à cette manifestation ont aussi été écrouées en prison.

Source : Cameroon-info.net

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus