Politique : Le président du PCRN règlemente la communication clandestine au sein de son parti

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

En sa qualité de président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), Cabral Libii interpelle les militants, les élus et même les sympathisants de sa formation politique, sur les communications qui sont faites à tout bout de champ.

Le député a rendu publiv un communiqué à cet effet le lundi 23 novembre 2020. Communiqué dans lequel il déplore les errements observés dans la communication de ses camarades, et souhaite instamment que ces derniers soient plus soucieux des règlements qui régissent celle-ci.

Cabral Libii note que certains militants s’amusent à ternir l’image du parti par des interventions à polémique sur les réseaux sociaux, dans les médias, et parfois sans consulter le directoire du parti au préalable.

Il remarque également que les choses continuent à se passer ainsi malgré ses orientations et ses différents rappels à l’ordre.

Le président national du PCRN relève également que certaines positions rendues publiques au nom de son parti ne sont pas en accord avec ses idéologies. Cela s’explique par le fait que des cadres et des élus ne collaborent pas avec le Secrétariat national à la presse.

« La prise de parole publique au sein du PCRN est obligatoirement subordonnée à une autorisation préalable et expresse du Secrétariat National à la presse, à l’information et à la propagande. Le choix des personnes autorisées à prendre publiquement la parole au nom du PCRN obéit à une critériologie définie par les instances compétentes. » indique le président du parti.

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus