Politique : Messanga Nyamding se lâche « Ayem Mauger a insulté le Président, il est promu, et moi je suis là! »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Messanga Nyamding se croit aux oubliettes.

Un nouveau top management est depuis quelques jours à la tête de Camair-Co, la compagnie nationale aérienne camerounaise.

Près de deux ans seulement après son arrivée aux commandes Camair-Co, Louis Roger Njipendi Kouotou, a été démis de ses fonctions. C’était le jeudi 7 janvier 2021 lors d’un Conseil administration extraordinaire tenu à Yaoundé.

Louis Roger Njipendi Kouotou a été débarqué de son fauteuil de DG de Camair-Co, moins de deux après avoir remplacer à ce même poste Ernest Dikoum. Il est remplacé par Jean Christophe Ela Nguema, Colonel de l’Armée de l’Air.

Dans le même sillage, Jean Claude Mauger Ayem,Conseiller technique à la Présidence de la République, a remplacé au poste de Président du Conseil d’administration, Jean Ernest Ngalle Bibehe Massena, l’actuel Ministre des Transports.

Une nouvelle qui à coup sûr va mettre très mal à l’aise Pascal Charlemagne Messanga Nyamding. Ce « biyaïste » et militant de la première heure du parti présidentiel, avait déjà craqué au cours d’un débat télévisé sur Canal 2 il ya quelques années, s’insurgeant notamment contre la promotion à cette époque d’ Ayem Mauger, comme PCA de la société Nachtigal.

Le politologue, membre titulaire du comité central du RDPC, disait alors ne pas comprendre trop comment Ayem Mauger qui, a conspiré contre Paul Biya et le RDPC à Paris, est aujourd’hui récompensé, alors que lui Messanga Nyamding, qui ne jure que par le nom de l’homme Lion, n’a jamais bénéficié d’une promotion politico-administrative de premier plan, ou d’un poste dans l’exécutif camerounais. « Il a insulté le président…Il a tout fait et aujourd’hui, il est promu, et vous voulez que je sois content… J’ai mal au cœur, on ne peut plus supporter ce genre de désordre dans notre parti, il est temps que le Président Paul Biya frappe la main sur la table…», Fulminait avec véhémence Messanga Nyamding.

Source : 237 Actu

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus