Economie : La Guinée équatoriale sollicite l’aide du Cameroun pour exporter sans payer les droits de douane dans la CEEAC

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Honorato Evita Oma, vice-ministre des Transports, des Postes et Télécommunications de la République de la Guinée équatoriale a rencontré, le 12 janvier à Yaoundé, le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, pour solliciter l’expertise du Cameroun en matière de préparation des dossiers de demande d’agréments pour exporter en franchise de droits de douane dans la Cemac/CEEAC.

« En tant que président du Conseil d’administration d’un grand groupe d’entreprises équatoguinéenes [Groupe Evita] de fabrication de téléphones, de ciment, d’eau etc, il est important que tous ces produits soient écoulés sur le marché commun. Car, nous avons de la chance au plan national d’être la première société ayant obtenu l’agrément Cemac pour exporter les produits. Raison pour laquelle nous sommes venus solliciter l’appui du Cameroun afin que ses experts aident nos entreprises à préparer les dossiers de facilitation des exportations en zone Cemac », a expliqué le membre du gouvernement équato-guinéen.

L’expertise du Cameroun est sollicitée parce que le pays est expérimenté dans le domaine. En effet, selon les chiffres officiels, le pays compte environ 50 entreprises titulaires de l’agrément Cemac qui leur permet d’exporter 529 produits en franchise de douane dans l’espace Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad). Et 36 autres entreprises bénéficient de l’agrément CEEAC pour exporter librement 249 produits dans cette espace constituée en plus de la Cemac de l’Angola, du Burundi, de la RD Congo, de Sao Tomé et du Rwanda.

Source : Investir au Cameroun

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus