Société : Des veuves vendeuses de drogue aux mains de la police

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les habitants du village de Batcham, dans l´ouest du Cameroun, ont vécu une scène peu ordinaire le vendredi 22 janvier 2021. Deux veuves ont été saisies par la police avec une quantité de plus de 500 kg de cannabis sec.

Vendredi 22 janvier 2021, des éléments de la compagnie de la gendarmerie de Mbouda ont interpellé deux coépouses veuves, vendeuses de drogue. Les hommes du commandant Peter Alobwede ont découvert plus de 500 kg de cannabis. Les deux dames ont pris le soin de dissimuler la drogue dans les greniers de leur cuisine, indique notre source. Elles ont assuré aux gendarmes qu´elles ne connaissent pas la provenance de ce produit prohibé.

La réalité, c´est que les veuves appartiennent à un réseau de trafic de drogue mis en place par leur époux, décédé le vendredi 15 janvier 2021.

Les éléments de la gendarmerie ont reçu des informations anonymes qui les ont conduits sur la piste de ces dealers hors pair dont l´histoire fait jaser actuellement au sein de la population au Cameroun. C´est à la suite de ces informations qu´une fouille a été opérée opérées au domicile des coépouses, placées désormais entre mes mains de la police. Elles devront répondre de leurs actes devant les autorités camerounaises.

Il faut noter qu´au Cameroun, le gouvernement de Paul Biya a entamé une lutte farouche contre le trafic de la drogue. Notre source laisse entendre que l´ouest du pays est la cible préférée de trafiquants de chanvre indien. » En septembre 2020, une plantation de chanvre indien a été détruite dans la région de l’Ouest. A cette époque, une forte équipe des forces de maintien de l’ordre avait débarqué chez Marcus Pallifack, 62 ans. Précisément à Balessing dans l’arrondissement de Penka-Michel », rapporte le média camerounais.

Source : Autres

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus