Education : Les enseignants des universités d’Etat entament une grève de cinq jours !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ils exigent les meilleures conditions de travail et le paiement de la 4ème tranche de la prime de la modernisation et de recherche pour le compte de l’année 2020.

Les enseignants des 8 universités d’Etat au Cameroun entrent en grève ce 25 janvier pour une durée de cinq jours. L’opération « campus mort » est initié par le Bureau Exécutif National du Syndicat des Enseignants du Supérieur (BEN-SYNES).

En effet, ils exigent le paiement « sans délais de la 4è tranche de la prime spéciale de la modernisation de la recherche pour le compte de l’année 2020 à tous les enseignants du supérieur et au même moment, le paiement de toutes les prestations dues aux enseignants dans toutes les universités d’État ».

Il faut ajouter à cela la dégradation générale des conditions de travail sur les campus des universités d’Etat, déplorent les membres du BEN-SYNES.

Le paiement de la prime spéciale de la modernisation et de recherche universitaire pour le compte de l’année 2020 est aussi l’une des attentes des maitres des amphithéâtres. Par trimestre, un enseignant assistant perçoit 385 000 FCFA, un chargé de cours 680 000 FCFA, un maître de conférences plus de 860 000 FCFA et un professeur 1 000 000 FCFA, au titre de ladite prime.

Dans un communiqué rendu public par le Pr Jacques Fame Ndongo, le 19 janvier 2021, il indiquait que les paiements par billetage se feraient à partir du 22 janvier et ceux par virement seraient disponibles par à partir du 28 janvier 2021.

Par Vanessa Fombin

Dans la même catégorie

Derniers article

Les plus lus